Bien vivre les changements de saison

Aux changement de saison, on peut se sentir plus sensible à la fatigue, au rhume, aux maladies et parfois "déprimé"…Quels sont les changements qui interviennent sur notre organisme ? Pourquoi tombe-t-on plus facilement malade ? Comment s’y préparer ?

 

Les changements de saison 


Tout d'abord, les changements de saison affectent notre rythme circadien. Ce rythme se définit par l’alternance entre la veille, c'est-à-dire la période de la journée pendant laquelle on est éveillé, et le sommeil. En effet, en automne les jours raccourcissent et l'ensoleillement diminue ce qui perturbe notre cycle car notre horloge interne est calée sur les durées d’ensoleillement et l’alternance jour/nuit. Les hormones produites par le corps se trouvent perturbées par le changement de saison.

 
La sérotonine souvent appelée « hormone du bonheur », est un neurotransmetteur produit par l’épiphyse (glande pinéale), située dans le cerveau. Celle-ci est impliquée dans la régulation du cycle sommeil/éveil et conditionne également notre humeur.
Dès le lever du jour, s’il y a assez de lumière, la production de sérotonine est activée. C’est grâce à cette hormone que nous nous réveillons le matin et que nous avons l’énergie essentielle pour commencer la journée. Lorsque la quantité de lumière disponible diminue, la sérotonine accumulée se transforme alors en mélatonine aussi appelée "hormone du sommeil".

Nos conseils pour les changements de saison

La mélatonine, contrairement à la sérotonine, rend somnolent et prépare à un sommeil profond et réparateur. Ce processus est un procédé naturel qui se répète chaque jour après le coucher du soleil. Or, s’il n’y a pas assez de lumière, comme c’est le cas en automne et en hiver, il peut se produire un dérèglement ou une désynchronisation dans la production des deux hormones. Il se peut alors que vous vous sentiez fatigués et somnolents en pleine journée.

Nos conseils pour les changements de saison

Ainsi, un décalage apparaît entre notre rythme circadien et les signaux envoyés par l’extérieur, notamment la diminution de la lumière. De ce fait, nous sommes déréglés et plus vulnérables face à la fatigue et aux virus, notre humeur s'en trouve également affectée. 


Les variations de lumière et de température peut aussi causer une chute accrue des cheveux à l’arrivée de l’automne et du printemps. Ce symptôme appelé «alopécie saisonnière» concerne davantage les femmes. Elle intervient généralement lorsque débutent le printemps et l’automne. Elle peut être causée par plusieurs facteurs extérieurs. Il faut savoir qu’en été les cheveux poussent plus vite que d’habitude. Ceci est dû aux rayons solaires qui accroissent la sécrétion des hormones responsables de la pousse des cheveux. Les hormones travaillent davantage, le cycle de vie des cheveux s’accélère et devient plus court et à partir d’octobre les cheveux commencent à tomber d’une manière importante.

Cependant, l'automne n'est pas la seule demi-saison propice aux modifications liés au rythme circadien. Au printemps, intervient également le même changement sur l'organisme. En hiver le métabolisme se met au ralenti, le système immunitaire est épuisé.  Au printemps l'organisme relance son activité, ce qui lui demande des efforts, du temps, et de l'énergie. C’est pourquoi il est normal d'être davantage sensible au virus et maladies durant cette période.

Bien vivre les changements de saison

Comment se préparer aux changements de saison ?  Voici nos conseils 🙌
 
  • Detoxifier son foie avec des plantes purifiantes comme le radis noir et les pissenlits, des boissons détoxifiantes ou avec des huiles essentielles 
  • Boire un verre d'eau avec un demi-citron le matin à jeun sous forme de cure (pendant 1 ou 2 semaines par exemple)
  • Prendre des compléments alimentaires comme la Rhodiola qui permet de lutter contre stress et fatigue
  • Boire de la tisane pour renforcer les défenses immunitaire (pissenlit, chardon, thym, romarin, échinacée, eupatoire...)
  • Miser sur la vitamine D (hareng, saumon, sardine, beurre, huile de foie de morue, le jaune d’œuf...)
  • Consommer miel, pollen, propolis ou gelée royale
  • S'aérer et pratiquer une activité physique (yoga et course à pied par exemple)
  • Soigner son alimentation avec des produits réputés pour favoriser nos défenses immunitaires (ail, kéfir, ginseng, gingembre, fruits à coque, légumineuses, agrumes, jus de fruits et légumes verts ou encore le chou).
  • Adapter son alimentation en consommant des fruits et légumes de saison ( comme notre recette de soupe au potimarron)
  • Rebooster son taux d’énergie, en consommant des super - aliments
  • Prendre soin de ses cheveux 
  • S'accorder du repos en se couchant plus tôt
  • Prendre le soleil dès que possible (15 minutes par jour)
  • Consulter un spécialiste si les symptômes sont persistants
En suivant tous nos conseils, vous serez prêts à affronter les changements de saison. 🍃🍂 Bon courage et couvrez-vous bien !

Nos conseils pour les changements de saison Nos conseils pour les changements de saison Nos conseils pour les changements de saison

Ajouter un commentaire